Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

ComicsWire | Des news, des comics, tout le temps, partout …

Scroll to top

Top

No Comments

IRON-MAN 3…La review !!

IRON-MAN 3…La review !!
Mister O

Le Studio Marvel jouait gros avec IRON-MAN 3. Non seulement il symbolisait la fin d’un cycle mais aussi le début d’un autre ( la phase 2). Après le carton Avengers, Marvel Studios ne pouvait pas rater les nouvelles aventures de Tony Stark. La très bonne idée a été de confier les rennes du projet à un réalisateur ayant une patte: SHANE BLACK. Ce dernier décide tout de go de se concentrer sur Tony et de gérer l’après avengers. On retrouve donc Tony, moins jovial qu’à l’accoutumée, en train de peiner à gérer des crises d’angoisse passagères. Parallèlement au parcours de Tony, Pepper Potts bénéficie d’un rôle plus étoffé et ne reste pas la plante verte qu’elle était dans les 2 premiers volets. Si le ton et l’humour sont respectés, le style, lui a évolué. Au contraire de Jon Fravreau, Shane Black nous propose un récit digeste qui fera plaisir aux amateurs de films d’action. On retrouve d’ailleurs des thèmes cher à l’auteur tel que la renaissance dans la douleur. Le réalisateur transforme peu à peu son film en un buddy movie qui fleure bon les années 80-90 et on ne s’en plaindra pas ! Si les personnages principaux sont bien écrits, il en est généralement de même pour les acolytes du héros, notamment James Rhodes, qui  sert de conscience à Tony durant le film. En revanche, les ennemis de Tony, Aldrich Killian, et SURTOUT le Mandarin bénéficient de moins d’attention, ce qui est vraiment dommage. Aldrich Killian, à la tête de l’AIM, fruit de la négligence passée de STARK, revient pour se venger, encore une fois. Quant au Mandarin, son traitement peut être perçu de 2 manières: soit vous lisez des comics, et vous savez que l’approche adoptée est une insulte au charisme et la grandiloquence du personnage, soit vous appréciez les films d’action tel que l’arme fatale ( ça tombe bien c’est Shane Black qui l’a écrit !), et vous trouvez que l’écriture du personnage du film est un pari, et que finalement cela s’intègre bien au style et à l’univers d’Iron-Man3.  Les scènes d’action sont vraiment très bien réalisées, notamment la scène de la destruction de la maison de Tony Stark, qui fait echo aux précédentes productions de Shane Black. Les autres moments forts du film ne sont pas en reste. On en prend plein les yeux et l’on ne s’ennuie pas durant le film.

comicswirefr-iron-man3

L’intrigue, bien amenée, pose les bases de l’histoire de manière différente par rapport au comic, notamment en ce qui concerne le virus Extremis, développé par Maya Hansen dont le rôle est anecdotique. Il en est de même pour les soldats de l’AIM, pourvus d’Extremis et donc capables de tenir tête au Vengeur rouge et or. Hormis Coldblood, les autres protagonistes ne sont là que pour servir l’histoire au travers de scènes d’action parfois bien pensées.

iron-man3-coldblood

Néanmoins, le twist qui survient au milieu du film a de quoi surprendre !! Je ne veux pas vous spoiler donc je dirai simplement que cela fait grincer des dents.

IRON MAN 3

Un des plaisirs du film réside dans les armures toujours plus sophistiquées et nombreuses.

iron-man3-ironmen-comicswire.fr

Toutefois, Shane Black a eu l’intelligence de ne pas laisser son personnage se reposer dans sa zone de confort. Tony est contraint de se servir de sa meilleure arme qu’il redécouvre durant le film: son intellect.

iron_man_3_official-wide

Pour résumer, si effectivement le film est plutôt réussi, bien réalisé, le twist final, ainsi que le ton humouristique amènent l’ensemble dangereusement vers la gaudriole plutôt que vers le style décontracté si chère à notre play-boy. Le casting, impeccable remplit son job avec panache, avec une mention spéciale à Guy Pierce, pour son interprétation très maniérée et stylée, qui remonte le niveau des ennemis jusqu’ici croisés dans la franchise. Donc, si vous devez voir un film cette semaine, courez aller voir IRON-MAN 3, vous passerez un excellent moment et vous ne le regretterez pas…sauf si vous êtes lecteurs de la bande dessinée !

 

Submit a Comment